des nouvelles du site de tell Dibgou

Jusqu’en 2014, le tell Dibgou, l’un des sites les plus vastes et les mieux conservés du Nord-est du Delta du Nil, n’avait jamais été fouillé par les archéologues

 La toute première saison de fouille que nous avons réalisée sur le site a abouti à la découverte exceptionnelle d’une cité pharaonique jusqu’alors inconnue, dont les campagnes à venir feront progressivement resurgir l’histoire.
Dibgou apparaît désormais comme une ville dont l’histoire s’étend sur plus de deux millénaires. Cité contemporaine de Tanis, elle achève ainsi son existence bien après que sa voisine eut disparu.Ancrée au cœur de la période pharaonique, elle se développe ensuite pendant plusieurs siècles avant de devenir un centre de production textile dont la littérature arabe vante le prestige dans tout le Proche-Orient.
La prochaine saison de fouille à Dibgou se déroulera en août et septembre 2015.
Dès aujourd’hui, un programme de financement participatif est mis en place sur le site d’Ulule (www.ulule.com) pour permettre l’ouverture d’un important secteur de fouille sur le flanc oriental du tellafin de poursuivre l’étude de la cité médiévale et de descendre à la recherche de l’enceinte qui structurait le cœur de la cité à l’époque pharaonique.
L’équipe de la Mission Archéologique de Tell Dibgou a besoin de la participation de chacun d’entre vous pour pouvoir mettre en oeuvre ce projet. Chaque euro compte pour atteindre notre objectif. Alors quel que soit votre niveau de contribution, vous ferez partie intégrante de cette aventure.
Pour participer, rien de plus simple.

Vous cliquez sur ce lien: https://fr.ulule.com/dibgou-legyptienne/. Vous découvrez notre projet, notre objectif, notre équipe et à quoi servira votre argent. Vous découvrez également les contreparties dont vous bénéficiez en tant que contributeur. Puis vous cliquez sur “Contribuer”. Vous choisissez alors le montant de votre don, vous fournissez vos coordonnées et vous procédez à un paiement sécurisé. Et voilà, le tour est joué :)  

 La diffusion de l’information à un maximum de personnes étant un point clé dans la réussite d’un tel projet, nous vous serons très reconnaissant de bien vouloir communiquer la mise en place et l’intérêt de cet événement autour de vous, à votre famille, vos amis, aux membres de votre association ou encore à vos relations professionnelles. 

 

Alors n’attendez plus ! Saisissez l’opportunité exceptionnelle d’être parmi les premiers à prendre part à la renaissance de cette cité oubliée de l’Egypte ancienne ! 

 Toute l’équipe de la Mission se joint à nous pour vous remercier chaleureusement de votre soutien et de votre participation à ce passionnant projet. Alors à tout de suite sur https://fr.ulule.com/dibgou-legyptienne/ ! 

Posté dans la rubrique Actualités.

1er juin 2015

Robert Vergnieux, Vice-Président fondateur de notre association présentera une conférence intitulée :
« Akhenaton ou la mise en place d’un culte solaire » le lundi 1er juin 2015 à 18h30 au cinéma Jean Eustache (rue des Poilus à Pessac)
dans le cadre de l’Université Populaire d’Histoire (Unipop).

Celle-ci sera suivie par la projection, à 20h30, du film d’animation de Philippe Leclerc « La Reine Soleil ».

Posté dans la rubrique Actualités.

13 juin 2015

Monsieur Jean- Philippe Bernard, vice-président et membre fondateur de l’association Ferdinand de Lesseps, vient nous présenter le samedi 13 juin à 14h30 dans la salle de conférences de la maison de l’Archéologie,” la construction du canal de Suez”..

Posté dans la rubrique Actualités.

11 avril 2015

L’ Assemblée Générale de notre association se tiendra à 14h30 à la salle de conférence de la Maison de l’Archéologie.

 

Posté dans la rubrique Archives.

10 avril 2015

 

La société des amis des Musées de Bordeaux présente le 10 avril 2015 à 18 heures, Athénée, amphithéâtre père Joseph Wrésinsky, place Saint Christoly

 

Docteur Jean-Ernest Godard : une passion pour l’Egypte avec

 

Anne Zieglé, Conservateur des Collections antiques au musée d’Aquitaine

Le 5 février 1861, le Comte Alexandre Walewski, ministre de Napoléon III, confie au médecin bordelais Jean-Ernest Godard une mission scientifique : se rendre « en Egypte, Turquie d’Asie et Turquie d’Europe, à l’effet d’y étudier les questions qui se rattachent à l’état social, moral et sanitaire de ces contrées. »

Âgé de 35 ans, J.-E. Godard rêve de rejoindre l’expédition scientifique partie pour mieux connaître ces contrées lointaines en vue de faciliter la présence française et son nouveau débouché commercial vers l’Extrême-Orient grâce au percement du canal de Suez.

Nourri des rêves d’Orient par la découverte quelque 30 ans plus tôt du décryptage des hiéroglyphes, et captivé par la relation des grandes fouilles de Mariette seulement 10 ans plus tôt, il entreprend le voyage sur ses fonds propres.

Depuis Alexandrie, il descend le Nil directement jusqu’au Soudan au cours des mois d’hiver, espérant éviter les grosses chaleurs, avant de le remonter en consignant à chaque arrêt ses observations biologiques et médicales (il est le 1er Européen à pénétrer dans un harem pour soigner la femme d’un sultan), anthropologiques (il observe et dessine les mœurs intimes des populations rencontrées), et archéologiques.

Souffrant de nombreux maux – notamment du typhus – sa passion pour la civilisation égyptienne encore mystérieuse le porte néanmoins à affronter le danger pour en percer les secrets en atteignant ses vestiges le plus difficiles d’accès. Il s’emploie à acquérir avec le plus grand discernement une collection d’objets égyptiens antiques de qualité et d’intérêt tout à fait exceptionnels.

 C’est sur ces objets que se porte tout particulièrement notre attention, puisqu’une partie représentative de sa collection, léguée par lui à la Ville de Bordeaux à la veille de sa mort prématurée en Orient, est présentée depuis peu au Musée d’Aquitaine, dans un espace des nouvelles salles du XIXe siècle consacré à l’« Attrait de l’Orient ».

 

Gratuit pour les adhérents

Pour les non-adhérents : adultes 5€ ; étudiants de – de 28ans 2€

Posté dans la rubrique Archives.