Cap Sciences

Animation « Egyptien d’un jour  » le 4 février 2017 dans le cadre de l’exposition Les momies ne mentent jamais à Cap Sciences, Hangar 20 à Bordeaux.

Posté dans la rubrique Actualités.

conférence le 28/01/2017

Philippe Brissaud et Christelle Desbordes, Directeur et Directrice Adjointe de la Mission Archéologique de Tell Dibgou, nous présentent le 28 janvier 2017 à 14h30 dans la salle de conférences de la Maison de l’Archéologie : « Découvertes récentes sur le tell Dibgou, cité de l’Egypte tardive au Sud du Lac Menzaleh ».


Au cours de sa troisième campagne sur le tell Dibgou, dont les résultats ont été très fructueux, la Mission Archéologique de Tell Dibgou, dirigée par Ph. Brissaud et C. Desbordes, a mis au jour un vaste quartier de la cité ancienne dont les vestiges architecturaux s’étendent de la Troisième Période Intermédiaire à l’époque ptolémaïque. Les origines pharaoniques de la ville de Dibgou étaient encore inconnues avant la première intervention de l’équipe en 2014.
http://www.telldibgou.fr/

Posté dans la rubrique Actualités, Conférences.

Assemblée Générale et Conférence le 08 avril 2017

Dans la salle de conférences de la Maison de l’Archéologie le 8 avril :
- à 14h00 : Assemblée Générale.
- à 14h30 Monsieur Christian Leblanc, Directeur de Recherche Émérite au CNRS, Directeur de la Mission Archéologique Française de Thèbes-Ouest nous présente « Du Ramesseum à la Vallée des Rois. Résultats des récentes campagnes de la Mission archéologique franco-égyptienne à l’ouest de Thèbes ».

Site web de l’Association pour la Sauvegarde du Ramesseum

Posté dans la rubrique Actualités, Conférences.

conférence le 24/06/2017

Anita Quilès de l’Institut Français d’Archéologie Orientale nous présente le pôle archéométrie de l’Institut Français d’Archéologie Orientale : restituer l’esthétique, le temps et l’espace de l’objet archéologique en Égypte, le 24 juin 2017 dans la salle de conférences de la Maison de l’Archéologie.

Le pôle archéométrie de l’Institut français d’archéologie orientale rassemble trois unités de recherche en conservation/restauration, étude des matériaux et datation par le carbone 14. Il répond à la double problématique d’assurer la conservation et la restauration du mobilier archéologique mis au jour sur les chantiers de l’IFAO et de permettre l’étude et l’analyse d’échantillons archéologiques en Égypte. Du fait des larges champs disciplinaires concernés, la demande d’analyses est vaste et diversifiée. Il relève donc d’une triple mission de service, d’échanges pluridisciplinaires et de recherche scientifique. Sa finalité est d’initier une approche à la fois plurielle et intégrée de l’archéométrie, répondant à trois objectifs majeurs, à savoir, développer une plateforme mutualisée en s’appuyant sur un réseau d’experts, coordonner sa propre recherche avec les programmes scientifiques de l’institution et valoriser et élargir ses compétences dans divers domaines de l’archéométrie. Situé au sein de l’IFAO, le pôle archéométrie jouie sur place d’un privilège de compétences variées, favorisant les échanges interdisciplinaires pour définir les bonnes stratégies analytiques. Cet espace d’échanges, relativement exceptionnel dans la discipline, participe à l’originalité et à la légitimité de ce laboratoire de recherche.

Après être revenus sur la définition de l’archéométrie et son application aux problématiques archéologiques en Égypte, nous présenterons le laboratoire de l’IFAO et ses perspectives d’évolution, avant de développer les projets de recherches principaux qui y sont menés actuellement, en particulier ceux de modélisation chronologique.

copyright Gael Pollin, IFAO

Posté dans la rubrique Actualités, Conférences.

Mercredi 23 novembre 2016 à 18h30


Table Ronde à Cap Sciences hangar 20 à Bordeaux le 23 novembre à 18h30
Entrée libre
La science derrière les momies
Des chercheurs viennent vous raconter comment au travers d’analyses diverses, ils peuvent aujourd’hui « faire parler » des restes humains, conservés de façon parfois exceptionnelle, et comment ils font ainsi progresser la science dans la connaissance des civilisations passées.
ADN, maladies anciennes, imagerie médicale… Grâce aux sciences de l’archéologie, la recherche peut déceler de nombreuses et parfois stupéfiantes informations sur ces corps momifiés…
Organisé par Cap Sciences et Cap’Archéo, en partenariat avec l’UMR Pacea / Université de Bordeaux et le LabEx Sciences Archéologiques de Bordeaux.

Avec la participation de :
Hélène Coqueugniot, Paléoanthropologue, Co-Responsable de l’axe « imagerie pluridimensionnelle » – PACEA.
Olivier Dutour, médecin paléopathologiste, EPHE-PACEA
Marie-France Deguilloux, paléogénéticienne, responsable scientifique Plateforme Paléogénétique du laboratoire PACEA

Posté dans la rubrique Archives.