1er juin 2015

Robert Vergnieux, Vice-Président fondateur de notre association présentera une conférence intitulée :
« Akhenaton ou la mise en place d’un culte solaire » le lundi 1er juin 2015 à 18h30 au cinéma Jean Eustache (rue des Poilus à Pessac)
dans le cadre de l’Université Populaire d’Histoire (Unipop).

Celle-ci sera suivie par la projection, à 20h30, du film d’animation de Philippe Leclerc « La Reine Soleil ».

Posté dans la rubrique Actualités.

13 juin 2015

Monsieur Jean- Philippe Bernard, vice-président et membre fondateur de l’association Ferdinand de Lesseps, vient nous présenter le samedi 13 juin à 14h30 dans la salle de conférences de la maison de l’Archéologie,” la construction du canal de Suez”..

Posté dans la rubrique Actualités.

11 avril 2015

L’ Assemblée Générale de notre association se tiendra à 14h30 à la salle de conférence de la Maison de l’Archéologie.

 

Posté dans la rubrique Archives.

10 avril 2015

 

La société des amis des Musées de Bordeaux présente le 10 avril 2015 à 18 heures, Athénée, amphithéâtre père Joseph Wrésinsky, place Saint Christoly

 

Docteur Jean-Ernest Godard : une passion pour l’Egypte avec

 

Anne Zieglé, Conservateur des Collections antiques au musée d’Aquitaine

Le 5 février 1861, le Comte Alexandre Walewski, ministre de Napoléon III, confie au médecin bordelais Jean-Ernest Godard une mission scientifique : se rendre « en Egypte, Turquie d’Asie et Turquie d’Europe, à l’effet d’y étudier les questions qui se rattachent à l’état social, moral et sanitaire de ces contrées. »

Âgé de 35 ans, J.-E. Godard rêve de rejoindre l’expédition scientifique partie pour mieux connaître ces contrées lointaines en vue de faciliter la présence française et son nouveau débouché commercial vers l’Extrême-Orient grâce au percement du canal de Suez.

Nourri des rêves d’Orient par la découverte quelque 30 ans plus tôt du décryptage des hiéroglyphes, et captivé par la relation des grandes fouilles de Mariette seulement 10 ans plus tôt, il entreprend le voyage sur ses fonds propres.

Depuis Alexandrie, il descend le Nil directement jusqu’au Soudan au cours des mois d’hiver, espérant éviter les grosses chaleurs, avant de le remonter en consignant à chaque arrêt ses observations biologiques et médicales (il est le 1er Européen à pénétrer dans un harem pour soigner la femme d’un sultan), anthropologiques (il observe et dessine les mœurs intimes des populations rencontrées), et archéologiques.

Souffrant de nombreux maux – notamment du typhus – sa passion pour la civilisation égyptienne encore mystérieuse le porte néanmoins à affronter le danger pour en percer les secrets en atteignant ses vestiges le plus difficiles d’accès. Il s’emploie à acquérir avec le plus grand discernement une collection d’objets égyptiens antiques de qualité et d’intérêt tout à fait exceptionnels.

 C’est sur ces objets que se porte tout particulièrement notre attention, puisqu’une partie représentative de sa collection, léguée par lui à la Ville de Bordeaux à la veille de sa mort prématurée en Orient, est présentée depuis peu au Musée d’Aquitaine, dans un espace des nouvelles salles du XIXe siècle consacré à l’« Attrait de l’Orient ».

 

Gratuit pour les adhérents

Pour les non-adhérents : adultes 5€ ; étudiants de – de 28ans 2€

Posté dans la rubrique Archives.

28 mars 2015 conférence

 le 28 mars à 14h30, dans la salle de conférences de la Maison de l’Archéologie, François Jeune, peintre, professeur au département arts plastiques de l’Université Paris VIII  nous présente : L’Egypte Ancienne et l’art contemporain.

Depuis l’Egyptomania et la vague de L’Orientalisme au 19ème siècle, comment l’art moderne et contemporain ont-ils subi l’influence de L’Egypte ancienne ?

En revenant sur le séjour des peintres en Egypte, comme Paul Klee en 1930,  on montrera que ce rapport, de mimétique qu’il était avec les peintres cubistes, est devenu analogique avec les artistes minimalistes et contepporains, nous faisant passer du monde des apparences à un rapport en profondeur entre l’art d’aujourd’hui et l’Egypte ancienne. Si la Renaissance a eu comme horizon l’art des grecs et des romains, notre renaissance artistique passe, peut-être par  l’art de l’Egypte antique ?

 

Posté dans la rubrique Archives, Conférences.